Flucht der königlichen Familie nach Varennes

Auszug der Départementsitzung Indre und Loire, Brief des Innenministers mit Details zur Verhaftung des Königs in Varennes, gefolgt von einem Dekret der Nationalversammlung zum Schutz der königlichen Familie.

Directoire Département d'Indre & Loire, Delessart, Nationalversammlung, 1791

Louis XVI. Marie Antoinett - Flucht nach Varennes / Montmedy

Bei diesem sehr seltenen, vierseitigen Dokument aus dem Jahre 1791, handelt es sich um die Zusammenfassung der Direktoriumssitzung des Département Indre und Loire vom 24. Juni 1791. Diese erreichte ein Bote mit einer umgehend zu öffnenden Depesche des revolutionären Innenministers "Claude Antoine de Valdec de Lessart". Delessart schickte diese Depesche in alle Départements. Enthalten war ein Brief mit Informationen und Details zur Flucht und der Verhaftung der königlichen Familie in Varennes, sowie ein Dekret der Nationalversammlung, welches die Direktionen der Départements dazu aufforderte für Ruhe bei der Bevölkerung ihres Zuständigkeitsbereiches zu sorgen. Die Nationalversammlung wollte durch diese Anordnung allgemeine Ausschreitungen und Übergriffe auf die königliche Familie verhindern. Weitere, detaillierte Informationen zum Dokument folgen.

Louis Ludwig XVI und Marie Antoinette - gescheiterte Flucht nach Montmedy über Varennes Flucht nach Varennes - Dekret und Brief des Innenministers De Lessart Extrait du Registre des délibérations du Directoire du Département d'Indre et Loire. Du 24 Juin 1791, trois heures de relevée Flucht nach Varennes - Wasserzeichen des Département Indre & Loire
Publikation

[Magazin-N°: PB 0010]

"Extrait du Registre des délibérations du Directoire du Département d'Indre et Loire. Du 24 Juin von 1791, trois heures de relevée";

Autor/ Herausgeber:

Département d'Indre & Loire,
Directoire exécutif permanent, Exekutivdirektorium;

Claude Antoine de
Valdec de Lessart,
Innenminister;

Nationalversammlung;

Publikationsdatum:

1791,
nach dem 24. Juni;

Sprache:

französisch;

Verlag/ Druck:

Auguste Vauquer,
Imprimeur du Département d'Indre & Loire, Tours;

Format:

ca. 215 x 269 mm;

Umfang:

4 Seiten;

Material:

Vergé-Papier,
mit Wasserzeichen "Indre & Loire",
ungeschnitten;

Einband:

kein Einband;

Erhaltung:

Einige Flecken, Einriss von der Mittelfalz aus, sonst sehr schön erhalten;

Der König Louis XVI., seine Frau Marie-Antoinette, Louis-Charles und Marie Thérèse Charlotte, die Kinder der beiden, sowie Madame Élisabeth, die Schwester des Königs wurden beim Versuch vor den durch die Revolution gegebenen Repressalien Richtung Montmedy zu fliehen am 21. Juni 1791 in dem kleinen Ort Varennes erkannt, verhaftet und am Tag darauf nach Paris zurückgebracht. Um die Bevölkerung ruhig zu halten wurde unter anderem durch den General "Marie-Joseph Motier, Marquis de La Fayette" das Gerücht in Umlauf gebracht, dass der König und seine Familie von den Gegnern der Revolution entführt worden seien.

Weitere, detaillierte Informationen zum Dokument folgen.

Extrait du registre des Déliberations du Directoire du Département d'Indre et Loire 1791
Inhalt des Dokuments

Hier finden Sie den Originalinhalt des Dokuments

Cejourd'hui 24 Juin 1791, onze heures de relevée, dans le lieu ordinaire des séances du Département, où étoint réunis les Corps Administratifs du Directoire du Département, du District de Tours, & la Municipalté; est arrivé un Courier extraordinaire, porteur d'un paquet à l'adresse du Directoire du Département dont l'ouverture été faite au même istant; il s'y est trouvé une lettre de M. Delessart, Ministre de l'intérieur, par laquelle il envoye un détail de l'arrestation du Roi & de la Famille royale, à Varennes, & un Décret de l'Assemblée Nationale, relatif aux mesures qu'elle a prises pour protéger la sûreté de leurs personnes.

Suit la teneur de la Lettre de M. Delessart, du détail de l'arrestation du Roi, & et du Décret de l'Assemblée Nationale. Paris, le 23 Juin 1791.

L'Assemblée Nationale, Messieurs, a reçu hier, le soir, un Courier qui lui a apporté des dépêches des Municipalités de Varennes, Sainte Menehould & Châlons, & des Directoires du District de Clermont, & du Département de la Meuse. Elle a été instruite par ces dépêches, que le Roi & les autres personnes de la Famille royale, dont il étoit accompagné, avoient été retenus à leur passage à Varennes. L'Assemblée Nationale a rendu aussitôt un Décret, dont je m'empresse de vous envoyer une copie, en attendant que je vous fasse parvenier ce Décret dans la forme ordinaire. Vous verrez que l'Assemblée Nationale a pris les mesures les plus puissantes & les plus actives pour protéger la sûreté de la personne du Roi, de l'hériter présomptif de la Couronne, & des autres personnes de la Famille royale, & aussur leur retour à Paris.
Employez, Messieurs, tous vos soins & tous vos efforts pour que la tranquillité publique ne soint point troublée, pour que l'ordre établi par les loix soit maintenu dans toute sa plénitude, pour que le cours de l'administration générale & des affaires particulières n'éprouve aucune interruption, pour que toute espèce de service se continue avec la même ponctualité; en un mot, pour que rien n'altère la confiance, la liberté & la sûreté des citoyens: vous sentirez facilement combien ces mesures importent au salut de l'État, & vous trouverez dans votre patriotisme & votre zèle toutes les inspirations, toutes les ressources que les circonstances vous rendent nécessaires.

Le Ministre de l'intérieur,
Signé DELESSART

P.S. Paris est toujours dans le plus grand ordre & dans la plus parfaite tranquillité. Le Roi a couché à Châlons.

Détails relativs à l'arrestation du Roi & de la famille Royale, à Varennes faits à l'Assemble Nationale par M. Mangin.

Cejourd'hui 22 juin, vers une heure du matin il est entré à Varennes, ville du District de Clermont, Département de la Meuse, une voiture qu'on étoit bien loin de soupçonner renfermer le Roi & la famille royale; elle étoit escortée par un détachement de Hussards de Lauzun & accompagnée de quelques personnes qui servoint de couriers; le maître de la poste de Ste. Menehould qui avoit eu des soupçons sur cette voiture & qui l'avoit suivie jusqu'à Clermont où les couriers avoient déclaré aller à Verdun, s'apperçut qu'ils prenoient la route de Varennes; il devança alors la voiture, & vint crier dans la vile d'arrêter une voiture qui alloit passer: deux jeunes gens nommés Paul Leblanc & Joseph Pontant, qui se trouvoient sur la place, s'opposèrent au passage, les courriers fouetèrent le chevaux & et les postillons, mais ces deux jeunes gens ayant dit qu'ils alloient tirer dans la voiture, si elle n'arrêtoit, on ordonna d'arrêter.

Pendant cet intervalle, plusieurs personnes qui s'étoient assemblées sonnèrent l'alarme, à l'instant que la Garde Nationale fût sur pied, ces personnes forcèrent celles qui étoient dans la voiture de descendre, ce qu'elles sirent sans resistance. la Garde Nationale arrêta le détachement des hussards de Lauzun qui ne sirent aucune résistance; le Procureur de la commune sit entrer ces personnes chez lui, où elles demandèrent à rafraichir; jusqueslà on ignoroit qui elles étoint; on reconnut le Roi, la Reine, le Dauphin, Madame Royale & Madame Elisabeth. Je sors & je déclare à tous mes concitoyens que c'étoit le Roi & la famille Royale; ils témoignent le plus grand zèle pour s'opposer à leur départ, & ècarter certains Officiers de Hussards & de la Garde Nationale & la fermeté des Officiers Municipaux firent échouer tous leurs efforts. Je monte à l'instant à cheval, ainsi que douze autres de mis concitoyens, nous courons de village en village chercher de secours, & en moins d'une heure nous étions quatre mille Gardes Nationales, sans compter les Hussards & les Dragons qui se sont joints à nous, & se sont comportés en bons patriotes.

Signé DE LA ROCHEFOUCAULT
Président; & BLONDEL Secretaire.

Copie du Décret de l'Assemblée Nationale. Du 23. juin 1791.

L'Assemblée Nationale oui la lecture des lettres & autres pièces à elles adressées par la Municipalité de Varennes, Sainte Menehould & Châlons, le Directoire du District de Clermont & les Administrateurs du Département de la Meuse, décrète que les mesures les plus puissantes & les plus actives seront prises pour protéger la sûreté de la personne du Roi, de l'Hériter présomptif de la Couronne, & la personne du Roi, de l'Héritier présomptif de la Couronne, & des autres personnes de la Famille Royale, dont le Roi est accompagné, & assurer leur retour à Paris: Ordonne que pour l'exécution de ces dispositions, MM. Delatour-Maubourg, Péthion & barnave se rendront à Varennes & autres lieux où il seroit nécessaire de se transporter, avec le titre & et le caractere de Commissaires de l'Assemblée Nationale.
Leur donne pouvoir de faire agir les Gardes Nationales & les Troupes de Ligne., de donner des ordres aux Corps Administratifs & Municipaux, & à tous Officiers civils & militaires, & généralement de faire & ordonner tout ce qui sera nécessaire en exécution de leur mission.
Leur recommande spécialement de veiller à ce que le respect dû à la dignité Royale saoit maintenu.
Décrète en outre que lesdits Commissaires seront accompagnés de M. Dumas, Adjutant général de l'Armée, chargé de faire exécuter leurs ordres.

Lecture faite des Lettre, Details & décret ci-dessus:
Les Corps Administratifs réunis, ont arrêté après avoir entendu le Procureur-Général-Syndic, que les Lettre, Details & Décret dont il s'agit, seront imprimés & adressés aux Districts & Municipalités, pour être lus, publiés aux prônes des Paroisses, & affichés par-tout où il appartiendra.

Signé GERVAIZE, Président.
NADAUD, Secrétaire-Général.

A Tours, de l'Imprimerie d'Auguste Vauquer,
Imprimeur du Département d'Indre & Loire, 1791.

Hinweis: Die Stücke meiner Sammlung stehen grundsätzlich erst einmal nicht zum Verkauf. Diese Website stellt nur ein Online-Archiv dar. Sie haben Fragen?